mardi, 10 mai 2016

Attre - Enghien

ATTRE - ENGHIEN (32 kilomètres)

 

Pour cette ultime étape, vous partirez du château d'Attre et rejoindrez le domaine d'Aremberg  à Enghien.

Le long de ces 32 kilomètres, vous traverserez trois massifs forestiers, le bois de la Provision, le bois de Silly et le bois d'Enghien. Vous traverserez aussi les villages pittoresques de Thoricourt et de Graty et visiterez aussi un lieu chargé d'histoire, le Maquis de Saint-Marcoult, haut lieu de la résistance où des opérations de parachutages furent effectués pour ravitailler l'armée secrète qui combattit l'occupant durant la seconde guerre. Vous passez encore devant quelques châteaux, ceux de Thoricourt, de Graty et d'Enghien.

Le point de départ se donne devant le château d'Attre.

 

AT_EN_01.jpg

Vous suivez l'avenue du château et prenez ensuite à droite la rue de la Tour Vignoux.
Vous longez l'enceinte de la propriété du château.
 

IMG_20160908_110409.jpg

900 mètres plus loin, vous tournez à gauche puis directement à droite dans la rue Saint-Joseph. 

Juste après le panneau de fin d'agglomération de Mévergnies Brugelette,
vous prenez le chemin en biais à gauche, chemin qui se nomme "Le Tonkin".
 

IMG_20160908_105652.jpg

Vous tournez ensuite à gauche dans le chemin de Frézégnies. 

A la fin du chemin de Frézégnies, vous prenez la rue de Silly qui est le chemin en biais à droite,  

IMG_20160908_104038.jpg

Moins de 300 mètres plus loin, vous prenez le chemin à gauche qui longe cette allée de peupliers ...

IMG_20160908_103712.jpg

... puis, après le petit bois, vous tournez à droite en direction du village de Gages. 

IMG_20160908_103231.jpg

Au croisement situé moins de 500 mètres plus loin, vous continuez tout droit en suivant l'indication Gages. 

IMG_20160908_102820.jpg

200 mètres plus loin vous prenez à gauche le chemin de Fouleng et
vous continuez sur
la rue de la Provision en direction du Bois de la Provision.

AT_EN_09.JPG

Vous empruntez ensuite ce chemin sur votre droite qui traverse le bois de la Provision.

AT_EN_10.JPG

 

AT_EN_13.JPG

  Au croisement de cinq chemins, vous tournez à gauche dans le chemin Royal.
Souvenez-vous, vous avez emprunté ce chemin dans l'autre sens lors de l'étape précédente.

AT_EN_14.JPG

 Vous traversez ici la rue de Morval et poursuivez sur le chemin royal tout droit.

AT_EN_16.JPG

 

AT_EN_17.JPG

Vous remarquez sur votre gauche l'arrière du château de Morval.

AT_EN_18.JPG

 Vous longez ensuite cette chapelle dédiée à Notre-Dame de Hal.
Cette chapelle possède une copie de la statue de Notre-Dame de Hal.
La statue originale, une Vierge Noire, se trouve dans la basilique Saint-Martin de Hal.

AT_EN_20b.jpg

La légende raconte que lorsque la ville de Hal fut assaillie en 1489 et que 470 boulets de canon furent lancés
contre ses murs, la Vierge serait apparue sur les fortifications et aurait intercepté les boulets de canon.
La ville ne fut pas prise par les assaillants.

Vous suivez le même chemin, toujours tout droit

AT_EN_22.JPG

 A la fin du chemin royal, vous empruntez ce chemin face à vous et qui vous mène au château de Thoricourt.

AT_EN_24.JPG

Vous remarquez sur votre droite le centre du village de Thoricourt et son église, l'église de la Sainte-Vierge. 

AT_EN_26.JPG

Voici, sur votre gauche, le château Obert de Thieusies. Magnifique témoin de l'architecture hennuyère
du XVIIIème siècle, dont la construction remonte à 1768, il fait actuellement
l'objet d'une profonde rénovation.

AT_EN_27.JPG

 Passé le château et après un virage à gauche, vous tournez ici à droite.

AT_EN_28.JPG

 180 mètres plus loin, vous prenez le chemin de gauche en direction de la peupleraie.

AT_EN_29.JPG

 Le chemin longe la peupleraie à gauche et un champ à droite.
Le chemin pénètre ensuite dans la peupleraie, vous prenez alors ce chemin sur votre gauche.

AT_EN_31.JPG

Vous suivez le chemin qui descend ..

AT_EN_32.JPG

... puis tourne à gauche puis à droite .... 

AT_EN_33.JPG

 ... pour ressortir ensuite dans la rue de Silly où vous tournez à droite.

AT_EN_34.JPG

 800 mètres plus loin, vous tournez à droite dans la rue Mauvinage.

AT_EN_35.JPG

600 mètres plus loin, vous traversez prudemment la chaussée de Ghislenghien ....

AT_EN_36.JPG

 ... et vous prenez tout droit le chemin des Ronds qui s'enfonce dans le bois de Silly.
Un panneau vous indique le Maquis de Saint-Marcoult où vous passerez après la traversée du bois.

AT_EN_37.JPG

 Après 200 mètres, vous empruntez ce chemin à gauche.

AT_EN_38.JPG

 

AT_EN_40.JPG

 Au bout de ce chemin, vous tournez à droite dans la rue Brunfaut.

AT_EN_41.JPG

 Vous prenez ensuite ce chemin sur votre droite (il s'agit de l'entrée n°3 comme indiqué sur le panneau d'affichage).

AT_EN_42.JPG

 

AT_EN_43.JPG

 

AT_EN_44.JPG

 Vous rejoignez ensuite le chemin des Ronds où vous tournez à gauche.

AT_EN_45.JPG

 600 mètres plus loin, vous prenez ce sentier qui monte sur votre droite.

AT_EN_46.JPG

 

AT_EN_47.JPG

A l'extrémité de ce sentier, vous voyez sur votre gauche la chapelle de Saint-Marcoult
au pied de laquelle se trouve le mémorial dédié à l'armée secrète.

AT_EN_48.JPG

 Vous descendez la rue Haute-Pensée en direction de la chapelle.

AT_EN_49.JPG

 Sur la stèle est mentionné le texte suivant :
" EN TEMOIGNAGE DE RECONNAISSANCE AUX HABITANTS AUX MEMBRES
DE L'A.S. DE SAINT-MARCOULT DONT LE SILENCE ET L'AIDE EFFECTIVE
PERMIRENT A L'ARMEE SECRETE LA REALISATION DE SA MISSION 1940 -1944 "

AT_EN_50.JPG

A côté de la porte de la chapelle se trouve un panneau rappelant l'histoire du lieu.
 " SAINT-MARCOULT : HAUT LIEU DE RESISTANCE DURANT LA SECONDE GUERRE MONDIALE.
Dès 1943, la "commission de parachutage de l'armée secrète" avait
proposé à Londres la plaine de Saint-Marcoult comme site potentiel.
La proximité du champ d'aviation de Chièvres avait d'abord suscité des objections
de la part de la Royal Air Force mais ces réticences seront surmontées.
Du 15 mars au 10 septembre 1944, 10 opérations de parachutage auront lieu,
amenant près de 40 tonnes d'armes, munitions, explosifs et matériels divers.

La chapelle est aussi un lieu de culte dédié à saint Marcoult à qui l'on attribue des
guérisons pour des maladies de peau comme les furoncles et les abcès."

Passé la chapelle, vous tournez à droite dans la rue d'Arcamp ...

AT_EN_53.JPG

 ... qui monte vers le bois d'Enghien.

AT_EN_54.JPG

 Au niveau de la photo ci-dessus, vous prenez directement ce sentier sur votre droite ...

AT_EN_55b.jpg

 ... qui aboutit à la chapelle Notre-Dame des Affligés.

AT_EN_57.JPG

A la chapelle, vous pouvez continuer sur le sentier tout droit pour tourner ensuite dans le chemin royal à droite.
Ou, comme illustré sur la photo ci-dessous, vous prenez le chemin sur votre droite ....

AT_EN_59.JPG

 .

AT_EN_60.JPG

.. vers le cabanon de Biloute le forestier.

AT_EN_61.JPG

 Vous prenez le sentier sur votre gauche qui, par endroit, est plutôt boueux.

AT_EN_62.JPG

Vous aboutissez finalement dans le chemin royal où vous tournez à droite pour sortir du bois. 

AT_EN_64.JPG

 Au bout du chemin royal, vous tournez à droite dans la rue du Veneur.
Si vous êtes à pied, vous pouvez ensuite tourner à gauche pour emprunter
ce sentier qui vous mènera au centre du village de Graty.

AT_EN_66b.jpg

Ce sentier est très étroit. Je vous déconseille de l'emprunter à vélo. 
Si vous êtes en vélo, vous allez tout droit dans la rue du Veneur sur 700 mètres, puis vous prenez le chemin
sur votre gauche qui aboutit dans la rue de Thoricourt dans laquelle vous tournez à gauche vers le centre de Graty.

AT_EN_68.JPG

 Vous vous dirigez vers l'église Saint-Michel de Graty.

AT_EN_69.JPG

 Vous voici sur la place de Graty.

AT_EN_70.JPG

 A droite de l'église se trouve l'entrée du château de Graty.
Les lieux étant propriété privée et le château étant entouré d'un parc arboré, vous n'y verrez pas grand chose.

AT_EN_71.JPG

 Vous empruntez ensuite le sentier à gauche de l'église ...

AT_EN_72.JPG

 ... qui longe le parc du château et duquel vous pourrez apercevoir une partie de la façade du château.

AT_EN_73.JPG

 A la sortie du sentier, vous tournez à gauche dans la rue du long-bois.

AT_EN_74.JPG

500 mètres plus loin, vous tournez à droite dans la rue d'Hoves puis à gauche dans la rue du Meunier.

Ensuite, vous tournez à droite dans la rue du Veneur et vous continuez sur le chemin
qui tourne légèrement à droite au niveau du croisement illustré ci-dessous.

AT_EN_75.JPG

 

AT_EN_76.JPG

 Vous continuez toujours tout droit dans la rue Kwade ...

AT_EN_77.JPG

... sur une longueur de 3 kilomètres.
Ensuite, la rue vire à droite (rue du vieux gibet) et longe la ligne TGV.
Vous rejoignez ensuite la chaussée d'Enghien (RN 55) dans laquelle vous tournez à gauche après l'avoir traversée (attention, l'endroit est dangereux).

Après le rond-point et le pont sur l'autoroute, vous entrez dans la ville d'Enghien.

AT_EN_80.JPG

450 mètres plus loin, vous passez ce portique et tournez ensuite à gauche. 

AT_EN_81.JPG

 Cette drève vous mène au domaine d'Aremberg. Sachez cependant que cette entrée n'est pas accessible
lors de l'organisation d'événements au parc d'Enghien et pour lesquels l'entrée au parc est payante.
Dans ce cas, l'entrée se fait via la "Porte des Esclaves" (Voir plus bas)

AT_EN_82.JPG

 Ebauché sous Pierre de Luxembourg au XVème siècle, le Parc d'Enghien devient deux siècles
plus tard, sous l'égide de la famille d'Aremberg, le fleuron des domaines seigneuriaux.
Vous voici aux abords du canal où se déroulaient autrefois les joutes nautiques.

AT_EN_83.JPG

 Et voici le "Jardin des Fleurs". C'est un jardin carré et clos à la française,
planté au XVIIe autour d'un bassin central orné de coquilles de crustacés.
Il a été entièrement restauré en 1998 sur base des archives disponibles.
Deux pavillons, une balustrade de pierre bleue et un escalier en arc de cercle marquent son accès principal.

AT_EN_84.JPG

Un de ces pavillons, le pavillon chinois, construit en1656 en style baroque,
s'agrémente depuis 1743 d'un décor intérieur exceptionnel de motifs chinois.

IMG_20160823_143013.jpg

 Dans le plan d'eau se reflète l'église Saint-Nicolas.

AT_EN_85.JPG

A l'origine, une première forteresse fut construite vers 1166 par les
premiers seigneurs d'Enghien et détruite par Baudouin V de Hainaut.
Un nouveau château est construit au début du XIIIe siècle.
Le domaine vécut de bien tristes événements :
incendie du château en 1645, domaine pillé par les révolutionnaires en 1793.
Le château en ruine est rasé en 1806 et il n'en subsiste que cette tour, isolée au milieu du parc,
se reflétant dans le "Miroir", qui est le nom de l'étang central du parc. 

AT_EN_86.JPG

 AT_EN_93.JPG

IMG_20160823_131549.jpg

Le domaine reste dans la famille d'Aremberg jusqu'à son rachat par le baron François Empain
au début du XXème siècle avec obligation d'y construire un château.
Ce qui fut fait en 1913 avec cette belle bâtisse de style Louis XVI
qui se dresse sur l'emplacement de l'ancienne orangerie du domaine.

AT_EN_87.JPG

 Il est la propriété de la ville d'Enghien qui le loue pour des réceptions.

AT_EN_88.JPG

 Une autre curiosité du parc est ce superbe pavillon baroque dit des sept étoiles.

AT_EN_89.JPG

 Il fut construit vers 1650 au point culminant du domaine.
Il s'agissait d'un point d'observation des cieux, d'un observatoire
d'où il était possible d'observer l'horizon et le ciel à 360°.

AT_EN_91.JPG

Le nom du pavillon fait référence aux sept planètes qui peuvent être observées à l’œil nu.
Le pavillon se trouve au centre d'une pièce d'eau, elle-même placée au centre d'un parc triangulaire.
De la pièce d'eau, rayonnent 7 allées principales et sept allées secondaires
à travers un jardin heptagonal à la française. 

AT_EN_92.JPG

A l'extrémité Nord est du parc se trouve le jardin des dahlias,
créé en 1990 à l'emplacement du site de l'ancien jardin potager.
Il constitue le conservatoire européen du dahlia.

IMG_20160823_145030.jpg

Voici enfin le pavillon d'entrée du parc, dite aussi Porte des Esclaves.
Elle doit son nom aux huit statues de plomb représentant des esclaves enchaînés
qui ornaient les angles de sa terrasse et encadraient la statue du duc Philippe-Charles.
En 1725, le duc Léopold d’Aremberg l'a fait déplacer vers son
emplacement actuel pour en faire l’entrée principale du domaine.

Dans le pillage du domaine en 1793, les statues sont volées pour en récupérer la matière. 

AT_EN_94.JPG

 Le baron Empain a également embelli son domaine par l'acquisition de statues dont :

le dénicheur d'aigle de Jef Lambeaux.

IMG_20160823_142832.jpg

La Diane chasseresse, copie en bronze d'une sculpture de J.A.Houdon.

IMG_20160823_144000.jpg

Une copie en bronze du Sanglier de Florence de Pietro Tacca, reposant sur un socle en marbre de Rance.

IMG_20160823_143628.jpg

 Une réplique de la louve allaitant Romulus et Remus, au pied du Mont Parnasse,
sur lequel fut amené en 1811 l'ancien pilori seigneurial d'Enghien.

IMG_20160823_144455.jpg

 Voici une autre porte qu'a fait aménager le baron Empain donnant directement sur la ville. 

AT_EN_95.JPG

 Et c'est au pied de l'église Saint-Nicolas d'Enghien que se termine cette étape mais également ce voyage à la découverte de la région du Centre, et même au delà.

 

 

22:37 Écrit par Bernard dans tourisme | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |